méthanethiol

 

 

 

 

 

crédit photographique: Giacomo Bianchetti

 

 

 

« méthanethiol » a été élaboré lors d’une résidence à 5 artistes traitant du thème de la maison, de l’habiter et du rite de départ.

 

Pour ce travail j’ai expérimenté autour des recettes traditionnelles utilisées pour désodoriser une maison. Chasser les mauvaises odeurs avec des produits et substances naturelles ou non. Pendant 3 jours j’ai procédé à toutes ces étapes en utilisant une palette de matériaux variée saturant l’espace d’odeurs. J’ai finalement utilisé du papier ménage pour embaumer le radiateur et ainsi faire diffuser les différentes odeurs de vinaigre, citron et autres produits de nettoyage. La pièce est éclairée à l’aide d’un ordinateur portable affichant une page wikipedia sur le méthanethiol; gaz naturel présent dans le sang, le cerveau , les noix ou le fromage ou encore les selles animales, et rappelant l’odeur du chou pourri. Elle est responsable de la mauvaise haleine et est également utilisée comme odorant addictif dans le gaz naturel inodore. J’ai ensuite mis par écrit une liste d’actions liées à ces pratiques. 

 

For this work I experimented around the traditional recipes used to deodorize a house. Hunt the bad smells with products and natural or artificial substances. During 3 days I proceeded to all these stages by using a varied pallet of materials saturating the space of smells. I finally used some paper to embalm the radiator and so make spread the various smells of vinegar, lemon and other cleaning products. The room is lit by means of a laptop computer posting a wikipedia page on the „méthanethiol“; natural gas present in the blood, the brain, the walnuts or the cheese or the animal saddles, and calling back the smell of the rotten cabbage. It‘s responsible for the bad breath and is also used as smell addicting in the odourless natural gas. I then put down in writing a list of actions connected to these practices.